L’huile de figue de barbarie

– « Mais Virginie (c’est moi), comment fais-tu pour avoir l’air aussi jeune et belle ?

– Huhuhu non mais arrête, ami lecteur, tu me fais rougir….

– Non non, mais je t’assure, je veux ton secret !

– Bah oui, mais le truc c’est que pour l’avoir, ce secret, j’ai dû tuer trois mercenaires islandais, douze girafes naines anthracites et une loutre assoiffée de sang. Ce secret a failli me coûter la vie plus d’une fois. Il va te coûter cher, très cher (au moins une douzaine de macarons chocolat). Et de nombreuses personnes sont à sa recherche. Ne t’étonne pas si, après que je t’aie confié mon secret, tu as des agents russes à tes trousses… »

Allez, puisque tu insistes, ami lecteur, je vais te dire la vérité vraie sur mon secret anti-âge. Croix de bois, croix de fer, si je mens je vais en enfer.

Voilà, moi pour les cosmétiques, comme pour le reste, j’essaye de diminuer mon empreinte écologique, mais surtout j’essaye de moins consommer (et souvent ça va de paire). Parce que oui, nous vivons dans un monde de consommation, où il faut posséder pour exister, toujours plus, toujours mieux… « Je dépense, donc je suis ». Un véritable cercle infernal dans lequel on se tue à la tâche pour engranger toujours plus d’argent, tout ça pour mieux le dépenser. Bref, là aussi j’ai aussi fait un pas de côté par rapport à notre société de consommation, pour observer le phénomène et voir comment en sortir.

Alors en ce qui concerne les cosmétiques, et bien j’ai décidé tout simplement d’en acheter moins et surtout de les faire moi-même au maximum. Parce que les produits qu’on nous vend dans le commerce, bah on ne connait pas trop leurs compositions, pis quand on la connait on a les cheveux qui se dressent sur la tête. Oui mais voilà aussi, acheter tous un tas d’ingrédients pour faire un produit cosmétique, ça ne me convient pas plus, parce que là je trouve qu’on retombe encore et toujours dans la consommation (sur ce sujet, je rejoins ma copinaute Laetitia dont je vous recommande chaudement le blog)….. J’essaye donc de trouver des solutions toutes simples avec ce que nous offre la nature, comme le faisaient nos grands-mères et dont nous avons perdu l’habitude. Comme je vous l’avais raconté ici, j’utilise déjà de l’argile mélangée à de l’eau de rose pour faire mes masques. A savoir que je ne suis pas une accro des soins cosmétiques, parce que je ne suis pas accro au côté systématique du truc. Bon, sauf le matin où là je respecte quand même une certaine routine (crème visage, crème pour le corps, maquillage et basta la pasta !), mais de manière générale les soins j’aime bien les faire quand j’en ai envie. Donc les masques c’est quand j’en ai envie, et une crème de nuit c’est quand j’en ai envie aussi, na ! C’est à dire quand j’y pense et quand j’ai pas la flemme avant d’aller me coucher…. Alors voilà, nous entrons dans le vif du sujet : pour la nuit je n’utilise pas de crème de nuit, non. Pour la nuit j’utilise (après un nettoyage du visage avec eau micellaire ou eau + savon) tout simplement de l’huile de figue de barbarie.
Kézako ??

Et bien c'est ça !
Et bien c’est ça !

Alors celle-ci en particulier m’a été ramenée par ma maman du Maroc. LE gros inconvénient de l’huile de figue de barbarie c’est qu’elle est chère. Mais en toute honnêteté, j’en utilise une infime quantité : je plaque ma main en haut du flacon et je renverse celui-ci 3 fois dans ma paume. Ensuite je m’enduis le visage avec en massant bien, et il m’en reste même encore suffisamment pour m’en passer sur les mains. Et sur les mains je vois un effet immédiat, c’est assez bluffant ! En effet, moi j’ai des mains ridées de nature, héritage de ma mère (merci maman), et dès que j’applique l’huile de figue de barbarie, mes mains paraissent de suite plus lisses.
D’où vient l’effet anti-âge de cette huile ? Cela vient du fait qu’elle est riche en vitamine E. Mais en plus elle ne s’arrête pas là. Non contente d’avoir un effet anti-rides, elle est aussi réparatrice. Elle aide à gommer les cicatrices, à faire disparaître les points noirs (et moi là je dis merci) et elle diminuerait même les vergetures (là j’ai pas essayé).
Pourquoi je l’aime ? En plus du fait que j’aime ses effets sur ma peau (peau plus lisse, points noirs en voie de disparition), je l’apprécie énormément parce qu’elle est très peu grasse et parce qu’elle a une odeur bien moins forte que l’huile d’argan, sa cousine anti-âge.

 

Voilà, donc bilan : un produit dont je ne peux plus me passer malgré le prix. Mais à savoir que là un flacon de 60ml me fera 9 à 12 mois d’utilisation (ok, avec une utilisation sporadique), donc le prix est quand même amorti au fil du temps.

Fin du reportage. C’était Virginie, en direct de MonDerrièreSurLeCanapé. A vous les studios !

 

Crédit image à la une de la dame qui fait un masque et qu’a pas l’air contente : Pixabay

Publicités

2 réflexions sur “L’huile de figue de barbarie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s