Vrac alimentaire

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous faire un cours magistral sur le vrac alimentaire…
Non, non, ne partez pas, je plaisante, je vais faire court, pas cours, promis. 😉

Il était une fois une jolie jeune femme (si si) qui en avait marre de voir tous ces emballages qui partaient à la poubelle. Elle décida donc de chercher des solutions pour réduire ses déchets. La première idée qui lui vint fut de s’orienter vers le vrac alimentaire. En effet, si vous achetez en vrac, bye bye les emballages. Elle est pas belle la vie ? Alors cette si jolie jeune femme prit ses bocaux, boites et autres contenants divers et variés et prit le chemin de la supérette bio. En entrant dans celle-ci, elle entreprit de demander au preux caissier de bien vouloir lui tarer ses contenants, équipés d’un post-it pour y noter leur poids (heureusement, c’étaient des contenants mâles, si ç’avaient été des femelles elles auraient mal pris le fait qu’on affiche leur poids ainsi). Toute guillerette, elle se dirigea donc vers le rayon vrac du magasin où elle y remplit ses contenants.

Les dits-contenants : Sucre, pâtes, riz et boulgour joyeusement rangés
Les dits-contenants :
Sucre, pâtes, riz et boulgour joyeusement rangés

Non seulement on y trouvait des grands classiques tels pâtes, riz et sucre, mais également le boulgour, la farine de divers types, les fruits secs, les biscuits, etc. Adieu tristesse des anciens rayons vrac insuffisamment achalandés ! Bonjour rayon aux mille merveilles ! (ça va j’en fais pas trop là ?)
Enchantée par ses achats, notre belle jeune femme rentra en sa demeure, ne se maria pas et n’eut pas plus que les deux magnifiques enfants qu’elle avait déjà.

The End.

Conclusion : voilà un pas vers le moins de déchet qui n’est pas très contraignant. Il suffit juste de tarer ses contenants à l’entrée du magasin et le tour est joué. Je ne vais pas vous mentir en vous disant que le vrac est le moins cher. Si vous allez dans votre supermarché acheter un paquet de pâtes bio, il vous en coûtera moins cher, cela dit le bio du supermarché n’est pas de bonne qualité et ne correspond pas aux valeurs de cette agriculture, ET vous aurez un emballage en plus à jeter à la poubelle. Ce que j’aime moi dans le vrac c’est que je n’achète que la quantité dont j’ai besoin. Par exemple je n’ai acheté que 300g de pâtes. Bah oui, nous on n’est que 3 à la maison, dont deux miniatures, donc on ne mange pas des quantités astronomiques non plus. De plus, je préfère mes bocaux fermés dans mes placards plutôt que des sachets ouverts. Voilà, donc pas de retour en arrière pour moi, je m’en tiens au vrac et j’en suis satisfaite, tant par son offre variée que par son absence d’emballage.

Rendez-vous pour la prochaine étape vers le moins de déchets !

PS : en supplément, je vous offre un article sur le bio du supermarché. Ne me remerciez pas, ça me fait plaisir.

article écrit avec un chat sur les genoux, sa tête posée sur ma main gauche. Si ça c’est pas du dévouement…

Publicités

2 réflexions sur “Vrac alimentaire

  1. Je suis entièrement d’accord avec toi. Avec le vrac, pas de retour en arrière possible 🙂 Et cela dit, le AB d’Egypte ou d’Espagne de supermarché, ce n’est, pas pour moi, du bio

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s